L’hypersexualisation est un phénomène qui peut inquiéter beaucoup de parents. En effet, avec l’accessibilité des médias qui véhiculent de nombreuses images à caractère sexuel, les enfants peuvent être confrontés à ces contenus alors qu’ils.elles ne cherchent pas à l’être.

L’hypersexualisation, c’est quoi exactement ?

Selon le Gouvernement du Québec (2023), l’hypersexualisation se définit comme un « phénomène par lequel les médias donnent un caractère sexuel à un produit ou à un comportement qui n’a rien de sexuel », ce qui peut envoyer comme messages aux jeunes qu’il faut être sexualisé pour être considéré intéressant.e, et que la valeur de la personne est directement liée à son apparence physique et à ses comportements sexués. L’hypersexualisation est souvent associée à un autre concept qu’on appelle la sexualisation précoce, qui stipule que les jeunes, étant exposé.es trop tôt à des contenus sexualisés, vont développer des attitudes sexuées qui ne correspondent pas à leur stade de développement, et qu’ils n’auront donc pas nécessairement la maturité requise pour bien comprendre ce que cela implique.

Et quels effets cela peut-il avoir sur les jeunes?

Selon les études, l’hypersexualisation peut avoir différents impacts sur les jeunes. D’abord, puisque l’adolescence est une période où le besoin d’être conforme est souvent bien important, les jeunes peuvent ressentir une pression à suivre les modèles sexualisés qui circulent dans les émissions, les jeux vidéo et autres médias pour se sentir accepté.es et désiré.es par les autres. Cette pression peut aussi être ressentie dans la sphère de l’intimité et créer des attentes irréalistes au niveau des relations amoureuses et de la sexualité. Ensuite, l’exposition à des images sexualisées peut aussi être associé à une moins bonne image corporelle et estime de soi, et peut venir brouiller la frontière entre ce qui est privé et public (par exemple pour les jeunes qui s’échangent des « sextos » ou des photos explicites sur les réseaux sociaux). Finalement, l’hypersexualisation va souvent renforcer différents stéréotypes sexuels et donc venir amplifier les inégalités entre les sexes.

Alors, comment aider son enfant à être vigilant face à cette réalité?

N’hésitez pas à critiquer ouvertement les images qui banalisent la sexualité, et de montrer des exemples plus sains et réalistes qui valorisent la diversité plutôt que de reproduire les stéréotypes. Puis, en tant que personne significative dans la vie de votre enfant, vous pouvez simplement participer activement à son éducation à la sexualité, ce qui assure que celui-ci ou celle-ci recevra des informations justes et nuancées. Finalement, il est possible de faire de la prévention au niveau d’internet et des réseaux sociaux en leur expliquant que tout ce qui est publié sur internet est difficilement contrôlable, et qu’il ne faut pas donner, demander ou faire circuler des photos ou vidéos à contenu sexuel.

Sources pour approfondir le sujet :

Categories:

Tags:

Comments are closed